Mercredi 11 avril 2012 3 11 /04 /Avr /2012 17:18

 

 

Nous sommes mercredi et vous commencez à avoir l'habitude de lire ici tous les mercredis ma contribution au groupe des Premières fois.

Vous vous souvenez qu'avec Zette, MHF, Papiluc, Lilith, Joufflette, Sandrine, Emma, Laora et Dominique nous vous dévoilons chaque semaine une première fois...

 

Vous pouvez participer sur vos blogs ou dans les commentaires et si vous voulez rejoindre nos rangs, vous serez les bienvenus.

 

Le thème de la semaine, c'est la première fois où j'ai fêté Pâques.

 

Quelle drôle de fête que celle de Pâques... Non seulement cette fête change de date tous les ans mais c'est avant tout un sacré carnage pour ne pas dire un carnage sacré !

 

Alléluia, Machin est réssuscité, c'est la fête, l'allégresse sauf pour les lapins, poules, poussins, poissons, oeufs et agneaux qui se font dévorer sous prétexte qu'il faut qu'on se tape la cloche. 

 

Et puis si on y regarde de plus près:

Qui peut croire qu'un homme est sorti tout seul de son tombeau après avoir réssuscité ?

 

Qui peut avoir eu l'idée d'appeler un agneau Pascal ?

 

Qui peut croire que des cloches parties de Rome déposent des oeufs en chocolat dans tous les jardins ?  Non parce que des cloches ça n'a pas de bras et comme tout le monde le sait :

 

Pas de bras, pas de chocolat !

 

Je n'ai pas de souvenir d'une fête de Pâques en particulier. Je me souviens juste que quand j'étais petite et que nous avions encore la maison avec le vieux jardin, j'allais à la chasse aux oeufs armée de mon petit panier en osier.

Une fois le jardin méticuleusement ratissé, je remontais sur le péron et avant de pousser la porte, je me retournais, jetais un dernier coup d'oeil alentour et lançais aux quatres vents un puissant :

 

Merci les Cloches !

 

 

paques-dtc.png

 

 



Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Vendredi 6 avril 2012 5 06 /04 /Avr /2012 10:52

 

 

"Il y a une forme de légèreté et de grâce dans le simple fait d’exister, au-delà des occupations, au-delà des sentiments forts, au-delà des engagements, et c’est de cela que j’ai voulu rendre compte. De ce petit plus qui nous est donné à tous : le sel de la vie. »

Dans cette méditation tout en intimité et en sensualité, l’anthropologue Françoise Héritier traque ces choses agréables auxquelles notre être profond aspire, ces images et ces émotions, ces moments empreints de souvenirs qui font le goût de notre existence, qui la rendent plus riche, plus intéressante que ce que nous croyons souvent et dont rien, jamais, ne pourra être enlevé à chacun.(Ed. Odile Jacob)

 


Hier soir, comme tous les jeudis soir, je me suis installée dans mes coussins pour suivre, avec gourmandise, mon émission favorite : La Grande Librairie.

J'y ai découvert une femme qui m'a particulièrement interessée. Cette femme c'est Françoise Héritier éminente anthropologue, professeur honoraire au collège de France.

Elle a quitté, le temps d'une correspondance, l'univers scientifique qui a nourri son remarquable parcours pour s'interroger sur ce qui fait que chacun de nous est ce qu'il est et surtout ce que chacun retient dans son existence propre. 

Ces instants forts, tendres, douloureux ou extatiques, elle en a fait une liste non exhaustive qu'elle a rassemblé dans un petit recueil intitulé : Le Sel de la vie.

 

Alors je me suis demandé ce qui avait fait et faisait le sel de ma vie et j'ai eu envie d'en remplir une salière dont voici quelques grains :

 

Mes bottes achetées il y a 15 ans et sans lesquelles je ne me sens pas sur le bon chemin.

 

Le premier signe que mon bébé m'a fait lors d'une séance au cinéma. Comme une chatouille dans le bas de mon ventre.

 

Le coup de masse à l'annonce de la trahison.La démolition de notre édifice.

 

Le sentiment de paix quand mes bras entourent les épaules de Papa.

 

L'instant sur la patinoire où j'ai réalisé que j'étais à New York .

 

L'odeur dans le pli du coude de ma mère où j'allais fourrer mon nez.

 

Le combat contre la douleur d'un enfant.

 

La chute vers le néant au fond de mon lit.

 

Un pique-nique avec Papa au lac noir, au pied du Matterhorn, nous étions seuls au monde.

 

Quelques accords de blues qui me tire quelques larmes d'extase.

 

Des phrases que j'aurais aimé ne jamais lire.

 

L'éclipse totale de soleil le 11 août 1999.

 

L'odeur dans l'épicerie de mon enfance, l'Orient.

 

Le sentiment d'utilité quand j'aide à se sentir mieux...

 

 

 

9782738127549

 

 

 

 

Et pour vous, c'est quoi le Sel de la vie ?

 


Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mercredi 4 avril 2012 3 04 /04 /Avr /2012 18:04

 

 

La petite troupe des premières fois est en constante évolution.

Certains s'en vont, d'autres arrivent au gré de nos mercredis. Avec Zette, MHF, Papiluc, Lilith, Joufflette, Sandrine, Emma, Laora et Dominique nous vous dévoilons chaque semaine une première fois...

Vous pouvez participer sur vos blogs ou dans les commentaires et si vous voulez rejoindre nos rangs, vous serez les bienvenus.

 

Le thème de la semaine, c'est la première fois où j'ai rencontré une célébrité.

 

Je vais tricher un peu car la toute première personne connue que j'ai vu en chair et en os, j'ai pas eu à la chercher puisqu'elle fait partie de ma famille mais si tu as moins de 40 45 ans, tu connais pas Michel Rousseau.

La deuxième personne connue que j'ai vu en vrai c'est Sophie Darel mais c'est pareil, si tu as moins de 40 ans tu ne sais pas qui c'est.

Tiens, mon tout premier concert (après les Poppy's) J.M. Cerrone c'est pareil, si tu es jeune, tu ne connais pas et si tu es moins jeune, tu as dû faire comme moi, te barrer avant la fin.

Je vais pas non plus parler des deux copains du quartier qui étaient chanteurs chez les Poppy's parce que tu ne les connais pas non plus si tu as moins de ... ouais tu as compris le principe.

Il y a bien la fille des voisins qui etait devenue top model mais on s'en fout.

 

Plus je cherche de qui je vais parler, moins j'arrive à me décider pour quelqu'un en particulier.

 

Des artistes en concert, j'en ai vu un paquet. De très près au premier rang ou de très loin au fond du stade, j'étais là.

J'étais là pour Rod Stewart, Simple Minds, ZZ Top, Genesis, Elton John, Bryan Ferry, Barclay James Harvest, Iron Maiden, Dream theater, Robert Cray, Eric Clapton, David Eugene Edwards, U2, Phil Collins, Bruce Springsteen, et j'étais même là pour Gérald De Palmas, Francis Cabrel, Johnny Halliday et Lara Fabian ouais ouais !

Des sportifs en compétition, j'en ai vu quelques uns. Alain Prost, Ayrton Senna, Jean Alesi, Michael Schumacher, quelques tennismen. J'ai vu David Douillet lors d'une avant première au Grand Rex. Il était sur scène avec Arnold Schwarzenegger, bah il était tout rikiki le terminator !

Quelques acteurs croisée dans Paris...

 

On a tendance à oublier que ces célébrités sont avant tout des gens comme tout le monde. Ils mangent, ils font des courses, ils habitent quelque part, ils conduisent, ils vont même aux toilettes !

 

Depuis quelques années, j'arpente les salons littéraires. J'y rencontre moult écrivains et jusqu'à présent c'est cette catégorie de célébrités qui m'apporte le plus grand plaisir. Même en pleine séance de dédicace, ils ont toujours un mot gentil et personnel pour chacun de leurs lecteurs. J'ai eu ainsi le plaisir d'échanger quelques avis avec Katherine Pancol, Jay Mc Inerney, Benjamin Percy, Richard Price, Richard Ford, la photographe Patricia de Gorostarzu, Maxime Chattam, lydia Lunch et quelques autres.

 

Il y a 10 jours, je suis allée saluer Roger Jon Ellory lors de la tounée promotionnelle de son dernier bouquin. Ca fait 3 fois que je rencontre cet écrivain anglais, on échange parfois par mail sur la littérature, le Blues ou la photographie. Ce type est adorable et celui que j'attends avec une impatience non feinte c'est mon écrivain préféré, le californien Dan Fante. Il est lui aussi en France actuellement et j'irais le saluer pour la seconde fois jeudi prochain.

 

 

the-artist.jpg

 

 

 

J'ai vraiment, vraiment hâte de lui en taper cinq avant de me jeter, comme la pauvreté sur le tiers monde, sur son dernier bouquin:

Dommages collatéraux

 


Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires

Présentation

Suivez moi

Wikio

 

 

 

Catégories

Derniers Commentaires

Dernières lectures

artoff142-9a754LapluieavantquelletombeGRAND9782070384143.jpg  

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés