Mardi 13 mars 2012 2 13 /03 /Mars /2012 10:23

 

 

La petite troupe du mercredi s'agrandit encore et cette semaine nous avons eu la joie d'accueillir EmmaMarius et Alexandra qui viennent gonfler les rangs des premières fois.

 

Si vous souhaitez vous aussi nous rejoindre, n'hésitez pas à pousser la porte.

 

Cette semaine, il a été décidé qu'on raconterait un truc dingue qu'on a fait.

 

J'ai eu beau cherché, je crois que la chose la plus dingue que j'ai faite, je vous l'ai déjà raconté ici alors il a fallu que je creuse plus profondement pour dénicher un truc à vous dire. Et je suis tombé sur quelque chose qui marque assez bien mon caractère et qui, après coup, n'avait aucun sens.

Comme quoi, même si je reste une rebelle, je révise souvent mes jugements et mes actes.

 

J'ai toujours aimé les tatouages. A 20 ans déjà, l'idée de m'encrer la peau me taraudait mais tant que le motif n'était pas définitivement décidé ni la partie de corps choisie, je restais avec mon envie.

Elle seule était certaine.

Les années passant, je me suis mariée. L'amour étant souvent aveugle, j'ai épousé un homme qui ne partageait pas du tout mes petites excentricités. Je voulais un perfecto, il trouvait ça pourri. Je voulais un tatouage, il n'en était pas question. Le jour où je me suis fait teindre les cheveux en roux, j'ai cru qu'il allait faire une crise cardiaque.

En épouse aimante et dévouée, j'ai courbé l'échine jusqu'au moment où c'est moi qui n'ai plus partagé ses petites excentricités à lui. Il voulait une maîtresse, il ne me demandait pas mon avis. Il voulait une moto, il n'en faisait qu'à sa tête. La suite est simple et ordinaire; j'ai redressé le nez et commencé à revenir à ma nature première, la rebellion.

Non je n'ai pas adhéré à la loi du talion en prenant un amant. Ca n'aurait pas changé grand chose. Je n'ai pas non plus acheté de perfecto, je n'ai pas foncé chez le tatoueur me faire apposer une sublime tête de mort ( quoi qu'en y repensant... ça aurait pu être pas mal...) 

Après un temps de réflexion, j'ai demandé à un copain de m'indiquer un salon de piercing et il m'a accompagné. Je me suis alors fait poser un piercing sur l'aile du nez. Je dois reconnaitre que le geste n'est pas des plus agréable mais au moins c'était bien fait et dans des conditions d'hygiène parfaites. Je suis donc ressortie du salon avec un mini diamant sur le bord de mon nez.

 

Le soir à la maison quand mon mari est rentré, il n'a tout d'abord rien remarqué. Encore aurait-il fallu que nous nous regardions, ce qui devenait de plus en plus rare.

Quand nous sommes passé à table, il m'a juste dit en me tendant son assiette:

-"Tu as un truc qui brille sur le nez."

En continuant le service, j'ai répondu: "je sais".

 

Il a alors vu que le truc n'était pas une poussière mais bel et bien une saloperie plantée dans mon nez.

 

Fin de discussion.

 

Quand deux ans plus tard la mode pseudo underground a déferlé sur nos pauvres carcasses et que les tatoueurs et pierceurs ont commencé à se remplir les poches avec les maigres économies de jeunes ecervelés qui n'avaient pas forcément les moyens ni la maturité pour appréhender les conséquences d'un dessin indélébile ou d'un trou dans la peau, j'ai viré mon piercing.

J'avais quitté mon mari, récupéré mon autonomie, n'avais plus rien à prouver. Et surtout, je refusais de faire partie d'un mouvement, d'une appartenance à un groupe. Bref encore une fois, je ne voulais pas faire "comme tout le monde". Le piercing était à la mode ? Alors il n'était plus pour moi.

Je me suis félicité de ne jamais avoir trouvé le motif parfait pour un tatouage. Quand je vois le nombre de peaux tatouées, je me dis que la véritable originalité réside dans le fait d'avoir une peau vierge.

 

Je n'ai pas dit que je n'aimais plus les tatouages. Je prends parfois beaucoup de plaisir à regarder un beau motif sur une cuisse ou un dos bien viril .

 

DSCN0993

 

Cette leçon m'a conforté dans l'idée qu'il ne faut jamais agir sur un coup de tête. Toujours prendre le temps de la réflexion et ce même avant de faire une énorme connerie.

 

 

Communauté : Intime et décalé
Ecrire un commentaire - Voir les 11 commentaires
Retour à l'accueil

Suivez moi

Derniers Commentaires

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés